Questions pratiques

Débuter avec les couches lavables

C’est une question redondante, pour tous les parents qui souhaitent se lancer, car les couches lavables, c’est un sacré investissement !

Par où attaquer ? quels systèmes ? quelles marques ? quelle routine ? quelles matières ? combien ? neuf ou d’occasion ?…

Autant dire que les questions sont innombrables… Déjà sur ce site, j’espère que vous trouverez quelques infos !

Quel système? Pour commencer je vous invite à consulter les pages consacrées aux 3 principaux types de couches sur le site. Vous pourrez ensuite regarder en détail la catégorie qui vous parle le plus.

Pour la routine de lavage, j’ai aussi répondu de mon mieux dans l’article sur l’entretien (Ici), idem pour le choix des matières (Ici). Une fois que vous serez fixés sur ces critères, c’est là que les « ennuis » commencent.

J’ai à ce jour répertorié environ 140 marques différentes de couches lavables, et j’en trouve de nouvelles chaque jour (d’ailleurs j’ai arrêté d’actualiser…). Et ce n’est pas évident de faire son choix dans ce tas !

Lange à nouer

Quand on souhaite se lancer dans les achats, il est quasi impossible d’aller comparer dans un magasin. Ceux qui vendent des couches lavables sont bien rares et ont souvent un choix limité (ben oui nous, les parents avec bébés en couches lavables nous représentons une partie microscopique de la population…). Pourtant il est essentiel de tester, car selon la morphologie de votre bébé, certaines couches iront et d’autres nettement moins !

Mes conseils

Évitez d’acheter un lot complet de la même marque au départ, surtout si vous n’avez pas eu l’occasion de tester le modèle avant ! Et ce pour plusieurs raisons :

  • la couche risque de ne pas convenir à bébé : soit le système, soit la matière, soit le modèle.
  • avoir toujours les mêmes couches qui frottent toujours aux mêmes endroits, cela peut ne poser aucun problème. Mais si vous avez plusieurs culottes en PUL différentes cela limitera les risques d’irritations liés aux élastiques. (Si vous tournez avec des culottes en laine ce genre de problème ne devrait pas se poser.)

Non, les couches « Taille Unique » ne vont pas de la naissance à la propreté. Si elles conviennent à la naissance, elles n’iront pas jusqu’à la propreté et vice versa (à moins que votre enfant soit très fin et propre à 10 kg bien sur ! Mais il y a aussi des enfants qui font 18 kg à 2 ans… ). Les nouveaux-nés ont souvent les cuisses très fines ce qui occasionne des fuites.

Violette à 1 mois en Imagine AIO

Donc si vous voulez commencer dès la naissance, investissez dans des « news born« . Personnellement je ne l’ai pas fait et je n’ai pas de regret. Ayant des couches Taille Unique petites et des Tailles 1, sachant que Violette faisait 5 kg à un mois et aussi qu’elle a été en jetables jusqu’à ses 15 jours (et que c’était suffisamment compliqué comme ça !).

Ce que vous pouvez faire

Acheter d’occasion

Plusieurs avantages à cela :

  • L’occasion est un excellent moyen de tester les modèles qui vous conviendrons le mieux
  • Vous n’aurez pas besoin de prélaver les absorbants en coton, chanvre et bambou pour avoir une bonne absorption.

L’occaz’ c’est super mais :

  • Vérifiez l’état des élastiques, car certains méritent d’être changés après quelques temps, à moins d’être une bonne couturière !
  • Les culottes en laine peuvent feutrées
  • Faites un petit décrassage test (certains ont eu de mauvaises surprises…)
  • Vérifiez que vous ne trouvez pas moins cher en promotion, car certains vendeurs sont peut scrupuleux.

Louez vos couches

Violette vérifie la qualité des Thirsties

Il existe plusieurs sites qui vous permettent de louer un lot de couches varié (ou pas) pour quelques temps, histoire de pouvoir tester les modèles qui vous conviennent le mieux avant d’investir. Tous les sites ne se valent pas. Certains sites ont attiré mon attention, je ne les ai pas testé mais La couche verte et Kokpit sont entièrement dédiés à la location de couches lavables, leurs gérants sont très prévenants. Ils composent des lots sur mesure en fonction des demandes de leur clients. Mais il existe de nombreux loueurs et c’est à vous de trouver le site qui vous conviendra le mieux.

Faites un atelier

Plus facile à dire qu’à faire j’en conviens. Certaines boutiques, des villes, communautés de communes, associations ou monitrices de portage proposent des ateliers qui vous permettrons de découvrir quelques modèles « en vrai ».

Commencez en douceur

A la naissance de Pernelle, j’ai utilisé des jetables, car je ne me sentais pas capable de démarrer ma maternité, de gérer mon bébé, ma maison, mon allaitement et des couches lavables en même temps. Devenir mère et l’être est un vrai challenge de chaque jour. Il vous faudra choisir vos batailles et faire preuve d’indulgence et de bienveillance envers vous-même si vous ne voulez pas vous usez à la tache ! Avoir un enfant est déjà suffisamment ardu en soi, et ne nous mentons pas, choisir les couches lavables c’est s’imposer une tache supplémentaire (même si elle est tout à fait gérable rassurez vous !). Commencez par prendre soin de votre bébé et de vous même, votre corps à aussi besoin de se remettre de ses épreuves que sont la grossesse et l’accouchement. Restez couché le plus possible les premières semaines, dormez, reposer vous, contempler votre œuvre ce sera déjà pas mal !

C’est donc l’option que j’ai choisie. J’ai acheté un lot de couches jetables taille 1 sur bébéboutik, et aux 2 mois de Pernelle j’ai commencé par des couches Ptits dessous offertes par ma communauté de communes. Puis j’ai enrichi mon stock au fur et à mesure de mes besoins. C’est à dire que je tournais en TE2 à la maison, pour la nuit je suis ensuite passé en classiques, plus absorbantes, avec des culottes en laine plus confortables. Quand j’ai repris le boulot j’ai acheté des TE1 pour la crèche et puis quand Violette est née j’ai racheté quelques couches pour compléter mon stock, et à nouveau quand Pernelle n’est plus rentrée dans les tailles uniques. En ce moment à plus de 3 ans, elle fait de très gros pipis, je dois donc à nouveau investir dans des absorbants très performants. Vos besoins vont changer au fur et à mesure que votre enfant grandi. De plus les couches Taille Unique ne conviennent pas forcément aux nouveaux nés qui ont souvent les cuisses très fines, et ne vont jusqu’à la propreté si votre enfant est très fin. Ne tenez pas forcément compte des poids annoncés par les fabricants ils sont indicatifs et varient d’un enfant à l’autre et d’une couche à l’autre.

Combien?

C’est LA question ! Je vois souvent des kits « complets » qui contiennent entre 20 et 25 absorbants ou TE1 et 5 à 10 culottes de protection pour les TE2. Sauf que : on change un nouveau-né entre 6 et 10 fois par 24 heures. Puis les changes s’espacent pour finir par 4 ou 5 changes (si vous chargez suffisamment vos couches, sinon il faudra changer plus souvent). Par contre là ou un booster va suffire pour un bébé de quelques jours, il vous faudra 2 langes pour un « grand ». Je veux dire par là qu’avec un tel kit vous aurez peu de possibilité d’ajuster vos couches et l’absorption aux besoins de votre enfant.

Votre stock va aussi dépendre de votre routine de lavage: combien de jours stocker vous vos couches ? Les lavez-vous avec le reste de votre linge ? Avez-vous un sèche linge ? Quelle est la taille de votre machine à laver ? De toutes ces questions vont dépendre vos besoins, lesquels, comme vous l’aurez compris, vont évoluer avec le temps. C’est pourquoi je trouve très compliqué de répondre à la question: Combien de couches me faut-il ?!

Par contre, effectivement, vous pouvez commencer pour un tout-petit avec une vingtaine de petits absorbants ou de couches TE1, voire une trentaine si bébé est allaité, pour environ 15 culottes imperméables. A la naissance les enfants allaités ont souvent des selles à chaque tétée. De plus les selles de bébé allaité étant hydrosolubles vous pouvez stocker les couches telles quelles. Puis faire un rinçage en machine avant d’ajouter le reste de votre linge. Ce qui vous permettra de remplir la machine.

Et à partir de 6 mois une vingtaine d’absorbants mais avec un nombre de culottes imperméables moindre car (la plupart du temps) il y aura moins de selles.

J’ai conscience que cet article ne répondra pas entièrement à vos questions puisque vos besoins dépendent d’un trop grand nombre de paramètres, pour que quelqu’un d’autre que vous puisse évaluer vos besoins. J’espère quand même vous avoir un peu éclairer!

N’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous avez des questions ! 🙂 Je serai ravie de pouvoir échanger avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *