Les marques, Par marques, Par type, TE1

Test : la TE1 Mon Petit Paquet


Contexte du test

Nous affectionnons particulièrement les créateurs français, surtout quand ils se donnent du mal pour nous proposer des produits de qualité à prix abordable. C’est le cas de la toute nouvelle marque Mon Petit Paquet, créée par Emilie et Virginie, et basée proche de Montpellier.

Ces deux entrepreneuses ont non seulement voulu une production locale et éthique avec des matériaux sains, mais aussi ancrer leur entreprise dans une dimension sociale et solidaire, en favorisant l’insertion des travailleurs en situation de handicap. Les couches sont donc fabriquées dans un ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) de l’Hérault.

Après avoir pris contact avec ce duo, j’ai pu tester depuis plus de deux mois une TE1 ainsi qu’une TE2 (un article test dessus sera bientôt disponible), les deux modèles proposés. Je vous fais donc un retour ici de l’utilisation sur Jeanne, qui a maintenant 13 mois pour un peu moins de 8kg (toujours un gabarit de crevette par ici).

Présentation de la couche

La couche

La couche existe en :

  • Naissance (3 à 8kg)
  • A partir de 7kg

C’est une couche évolutive, mais en deux tailles donc plus ajustée qu’une évolutive « de la naissance a la propreté ».

Elle est réglable tant en hauteur qu’au niveau des cuisses grâce a toute une série de pressions.

Comme toute TE1, la couche s’utilise une fois avant d’être lavée et réutilisée. Ici, le noyau absorbant est cousu dans la doublure de la couche. Deux passants sont disposés à l’avant et à l’arrière de la couche pour y glisser un absorbant supplémentaire ou un voile (lavable ou jetable, à vous de voir).

La partie en contact avec la peau de bébé est 100% coton, avec une partie centrale en Tencel (fibre d’eucalyptus). Tous les tissus utilisés sont certifiés Oeko-tex standard 100.

Intérieur TE1 Mon Petit Paquet

Les dimensions

La couche « à partir de 7kg » mesure :

Avis : une couche éthique et pratique

De la qualité, du local, de la facilité

  • La couche est fabriquée avec soin, et les matériaux sont résistants (test après plusieurs lavages et un décrassage). J’apprécie le fait de pouvoir laver cette couche à 60°C (et non à 40°C maximum comme dans la plupart des TE1 avec un extérieur en PUL).
  • Elle est fabriquée en France par des personnes en situation de handicap, dans un ESAT de l’Hérault. L‘économie locale et l’insertion professionnelle sont donc soutenues si vous faites le choix des couches Mon Petit Paquet. Sans parler du fameux impact carbone qui se trouve réduit, comparé a un achat de couche fabriquée à l’étranger.
  • La certification Oeko-tex standard 100 des tissus garantissent que vos loulous ne seront pas en contact avec des perturbateurs endocriniens.
  • Le choix se fait entre 8 possibilités de couleurs unies : rose, turquoise, citron vert, violet, orange, chocolat, gris et blanc. Et l’intérieur de la couche est à motifs selon les envies et les associations de couleurs.
  • Le prix reste abordable pour une fabrication française Oeko-tex : 25€ l’unité (prix de lancement constaté au 01.10.2020)
  • L’utilisation est très facile au quotidien. J’ajoutais juste un voile de protection en polaire pour récupérer les selles, avec un change toutes les 3h comme conseillé par la marque.

Quelques remarques

  • J’ai été confrontée à quelques fuites au départ (côté cuisses). Cela était certainement dû au petit gabarit de Jeanne qui a des cuisses toutes fines et qui n’est pas tellement potelée comme la plupart des bébés. Le problème s’est réglé tout seul au fur et à mesure de l’utilisation. Ce qui peut également indiquer que plus la couche est lavée, plus elle est absorbante. Pour éviter ce soucis, surtout si vous avez une crevette comme Jeanne, rajouter de l’absorbant, surtout au départ avant que les couches « se fassent » un peu.
  • Ma deuxième remarque concerne le fait qu’il n’y ait pas de choix avec les motifs à l’extérieur de la couche. Parce que oui, si vous avez déjà lu mes autres articles tests, vous avez du comprendre que je nourris une passion pour les motifs. Du coup ma plus grande « frustration » (si je puis dire) a été de cacher les motifs à l’intérieur de la couche, même si je comprends et approuve le choix d’Emilie et Virginie qui ont privilégié un PUL lavable à 60°C que du motif qui ne passerait qu’à 30°C ou 40°C max.

Et vous ?

Vous avez eu l’occasion de tester les couches Mon Petit Paquet, vous en avez pensé quoi ?

Vous avez des questions auxquelles nous n’avons pas répondu ici ?

Laissez-nous un petit mot, nous serions ravies d’échanger avec vous ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *